Vous êtes dans : Accueil > Jeune > Hôtellerie Restauration > Cuisine > Brevet professionnel Cuisine

Brevet professionnel Cuisine

Programme de formation

Enseignement professionnel :

  • technologies professionnelles et appliquées,
  • technologies nouvelles et sciences de l'alimentation,
  • organisation et gestion de la production,
  • environnement et gestion de l'entreprise,

Enseignement général :

  • expression française et ouverture sur le monde,
  • mathématiques appliquées,
  • sciences,
  • anglais.

Modalités

Le métier

Le BP Cuisine forme des cuisiniers hautement qualifiés capables de dépasser le stade de la production et de posséder une compétence dans les domaines scientifiques, économiques et des relations humaines.
Le titulaire du BP Cuisine possède une excellente maîtrise des techniques de base traditionnelles, et il a une vue prospective de son métier. Responsable de sa production, il maîtrise le rendement de ses produits et la productivité de son équipe. Pour cela, il organise et doit concevoir sa production selon les systèmes performants.

Organisation et durée

  • une semaine en centre de formation
  • deux semaines en entreprise

Le BP Cuisine se prépare en deux ans.

Conditions générales d'admission

  • Être âgé de 16 à 25 ans.
  • Avoir deux ans d'activité professionnelle et être diplômé au minimum d'un CAP Restaurant, Cuisine ou Services hôteliers ou d'un BEP Hôtellerie Restauration.
  • Bonne condition physique (longues stations debout).
  • Créativité.
  • Goût pour la gastronomie et le travail manuel.
  • Excellentes tenue et hygiène corporelle.
  • Admission après étude du dossier de candidature, évaluation des connaissances et entretien de motivation.
  • Signature d'un contrat d'alternance.

La formation par alternance

  • + de 1 500 formés chaque année
  • 26 diplômes et titres
  • + de 80% de réussite
  • 90% d'insertion professionnelle

Cette voie de formation s'adresse aux entreprises et aux jeunes de 16 à 25 ans.
Elle permet d'acquérir à la fois une formation et une expérience professionnelle grâce à :

  • une formation générale et professionnelle dans un centre de formation,
  • un travail dans l'entreprise pour la mise en  pratique.

Organisation générale

  • une semaine en centre de formation et une ou deux semaines en entreprise (selon le programme),
  • ou deux jours en centre de formation et trois jours en entreprise.

Le contrat d'alternance

C'est un contrat de travail de type particulier. Il est à durée déterminée et il prévoit la formation pendant le temps de travail. Le jeune alterne ainsi période de formation et période en entreprise.

  • Le jeune a le statut de salarié de l'entreprise.
  • Le salaire est basé sur un pourcentage du SMIC. Il est fixé en fonction de l'âge et de l'ancienneté dans le contrat.
  • A la fin du contrat, l'entreprise et le jeune gardent une totale liberté en ce qui concerne une embauche ou une poursuite vers une autre formation en alternance.

Les avantages de l'alternance

Pour l'entreprise :

  • Préparer un jeune adapté aux besoin de l'entreprise.
  • Bénéficier d'un coût réduit par des conditions financières intéressantes.
  • Utiliser des possibilités de déductibilités fiscales.
  • Préparer l'embauche d'un futur salarié directement opérationnel.

Pour le jeune :

  • Acquérir un diplôme tout en travaillant.
  • Poursuivre éventuellement vers d'autres diplômes ou titres professionnels.
  • Acquérir une qualification professionnelle grâce à l'atout d'une expérience en entreprise.
  • Profiter d'un "plus" pour l'insertion professionnelle.

La CCI de l’Oise s'investit pour les jeunes :

La CCI de l'Oise représente 19 241 chefs d’entreprises du département de l’Oise, soit :

  • 7 390 commerces
  • 3 804 industries
  • 8 047 prestataires de services

Elle a son siège à Beauvais et des antennes à Compiègne et Nogent-sur-Oise.

Elle remplit quatre missions :

  • former des cadres, techniciens, et salariés en formation initiale et en formation continue en répondant aux besoins des entreprises
  • informer et conseiller les entreprises
  • participer à l’aménagement et à l’équipement économique de l’Oise, grâce à des infrastructures spécifiques qu’elle crée et gère
  • représenter et défendre l’ensemble des entreprises du département auprès des pouvoirs publics.