Vous êtes dans : Accueil > Jeune > Sûreté – Sécurité > Mention Complémentaire Sécurité Civile et d’Entreprise – Niveau V

Mention Complémentaire Sécurité Civile et d’Entreprise – Niveau V

Pour devenir agent de sécurité, agent de sûreté, sapeur-pompier volontaire. 

Programme de formation

  • Sécurité en entreprise
  • Topographie-orientation
  • Législation
  • Hygiène et prévention
  • Communication
  • Sciences physiques
  • EPS
  • Culture administrative
  • Secours aux personnes : Premiers Secours en Equipe de niveau 1 et 2
  • Techniques opérationnelles
  • Formation Initiale d’Application Sapeur Pompier Volontaire (F.I.A. SPV)
  • Incendies (I.N.C.)
  • Prévention

 Modalités

Formation en alternance : 17 semaines en centre/18 semaines en entreprise (dont 9 semaines au sein du Service Départemental d’Incendie et de Secours)

La Mention Complémentaire Sécurité Civile et d’Entreprise se prépare en 9 mois.

Conditions générales d’admission

  1. Etre âgé de 18 ans et plus : ouverts aux 26 ans et plus au titre de l’expérimentation relative au relèvement de l’âge d’entrée en apprentissage de 25 à 30 ans (article 77 de la loi du 8 août 2016)
  2. Permis B souhaitable
  3. Justifier d’une formation suivie après obtention d’un CAP, BEP ou titre homologué au niveau V par décision de la commission technique d’homologation des titres et des diplômes de l’enseignement technologique
  4. Être admis à l’entretien d’évaluation des connaissances et de motivation
  5. Être en possession d’une autorisation préalable en cours de validité délivré par le CNAPS en application du livre VI du Code de la Sécurité Intérieure
  6. Etre reconnu apte médicalement par un médecin Sapeur Pompier
  7. Savoir nager 50 mètres
  8. Se préparer aux épreuves sportives
  9. Etre à jour de ses vaccins et vacciné contre l’Hépatite B ou en cours de vaccination
  10. Avoir signé un contrat d’apprentissage

Conditions générales d’exercice de la profession

« Le titulaire de la Mention Complémentaire Sécurité Civile et d’Entreprise doit posséder le sens d’une éthique comportementale forte, le sens de l’engagement, le sens de l’entraide et le sens de la solidarité, des qualités mentales et physiques solides, une hygiène de vie irréprochable, une capacité à l’analyse juste d’une situation critique et à une intervention adaptée, une disponibilité professionnelle pour des interventions à tout moment. »

La formation par alternance

Cette voie de formation permet d'acquérir à la fois une formation et une expérience professionnelle grâce à :

  • une formation générale et professionnelle dans un centre de formation,
  • un travail dans l'entreprise pour la mise en pratique.

Le contrat d'alternance

  • C'est un contrat de travail de type particulier. Il est à durée déterminée et il prévoit la formation pendant le temps de travail.
  • Le jeune alterne ainsi période de formation et période en entreprise.
  • Le jeune a le statut de salarié de l'entreprise.
  • Le salaire est basé sur un pourcentage du SMIC. Il est fixé en fonction de l'âge et de l'ancienneté dans le contrat.
  • À la fin du contrat, l'entreprise et le jeune gardent une totale liberté en ce qui concerne une embauche ou une poursuite vers une autre formation en alternance.

Les avantages de l'alternance

Pour l'entreprise :

  • Préparer un jeune adapté aux besoin de l'entreprise.
  • Bénéficier d'un coût réduit par des conditions financières intéressantes.
  • Utiliser des possibilités de déductibilités fiscales.
  • Préparer l'embauche d'un futur salarié directement opérationnel.

Pour le jeune :

  • Acquérir un diplôme tout en travaillant.
  • Poursuivre éventuellement vers d'autres diplômes ou titres professionnels.
  • Acquérir une qualification professionnelle grâce à l'atout d'une expérience en entreprise.
  • Profiter d'un "plus" pour l'insertion professionnelle.

 

Le métier

« Le titulaire de cette mention complémentaire peut exercer ses fonctions dans une collectivité territoriale, une administration, une entreprise publique ou privée. Il contribue à la sécurité des personnes et des biens, à la prévention et à la lutte contre les sinistres et les risques professionnels : incendie, bris de machine, accidents du travail, pollution, inondations etc. En cas de sinistre, il intervient en prenant les mesures qui s'imposent et fait appel aux services de secours compétents. Capable de gérer et de maîtriser des comportements et des situations impliquant des victimes ou des témoins, il doit apporter une aide efficace et appropriée aux personnes en difficulté. »